Sandrine Honegger Haroutunian

Artiste Lyrique

Le chant s’est imposé comme instrument de prédilection pour cette musicienne née à Genève, qui a également accompli des études de piano et de clarinette au Conservatoire de sa ville. Mais c’est à Londres avec Laura Sarti* qu’elle perfectionne le travail de sa voix.

Biographie de 1994 à aujourd'hui

Stages de voix

Stage 1 : du 3 au 7 juillet 2017

Stage 2 : du 28 août au 1er septembre 2017
(de 17h à 21h tous les soirs, à Versoix)

Répertoire : opérettes et/ou comédies musicales

Détails...

Surtitrage / soustitrage

Surtitrages / soustitrages d’opéra

Détails...

Surtitrages

Prestation de surtitrages / soustitrages d’opéra, catalogue des œuvres.

Spectacles

Spectacles et extraits vidéos de prestation d’interprète.

Mariages & Musique

Union des harmonies.
Extraits audio.

Sandrine Haroutunian, soprano

Le chant s’est imposé comme instrument de prédilection pour cette musicienne née à Genève, qui a également accompli des études de piano et de clarinette au Conservatoire de sa ville. Mais c’est à Londres avec Laura Sarti* qu’elle perfectionne le travail de sa voix.

De 1994 à 2008, elle entretient une fructueuse collaboration avec le chœur du Grand Théâtre de Genève, tout en continuant de développer son répertoire d’opéra en poursuivant ses prestations individuelles en freelance.

Elle fait partie de nombreux ensembles vocaux où elle chante en soliste.

De 1989 à 1999 elle tient plusieurs rôles solistes dans des opérettes françaises avec la Troupe du Théâtre Musical de Genève.

De 1995à 1998, elle fait partie du Chœur professionnel de Chambre Romand dirigé par André Charlet.

Elle crée en 1997, un spectacle illustrant 100 ans de comédies musicales où elle paraît seule en scène, accompagnée du pianiste Anthony di Giantomasso*.

En 1998 enregistrement d’un CD retraçant l’évolution de la musique de chambre italienne du XIXème siècle pour chant et guitare, concert donné dans plusieurs églises de Suisse Romande.

Juin 1999 voit la création de son nouveau spectacle rendant hommage à la musique de Gershwin, spectacle présenté conjointement avec Michel Bohnenblust (baryton) et Anthony di Giantomasso (pianiste).

En été 2000, elle interprète le rôle de Frasquita dans Carmen de G. Bizet au Festival de Brou ainsi qu’au Théâtre du Léman à Genève avec l’Opéra Studio.
L’année 2001 voit la production de son troisième spectacle, spectacle de l’ensemble qui s’est baptisé Delyr’hic : elle y interprète le rôle de Lucie dans « Le Téléphone » de G.C. Menotti et celui de Suzanna dans « Il Segreto di Suzanna » de H. Wolf.

En 2002 et 2003 cette petite troupe tourne avec ses trois spectacles dans plusieurs théâtres romands, à l’Expo 2002 ainsi qu’en France et en Belgique lors du Festival Mozart.

En janvier 2004, suite à une commande, Sandrine crée un nouveau spectacle « Histoire de Femme » où nous découvrons dans une mise en scène vivante et pleine d’humour, une femme de notre temps chantant le récit de sa vie sur des airs d’opérettes et de comédies musicales célèbres.

En 2005 préparation de nouveaux programmes et reprise du spectacle « Histoire de femme ».

En 2006 elle rejoint l’ensemble vocal féminin Ad Limina*, ensemble de soliste se produisant essentiellement a capella, et démarre un travail musical couvrant un répertoire allant du chant grégorien aux créations contemporaines d’œuvres créées spécialement pour les chanteresses de l’ensemble. Le directeur artistique, Monsieur Daniel Hameline lui confiera en 2013 le projet de mener à bien l’organisation et la réalisation dans son ensemble d’un concert de l’ensemble vocal, selon son synopsis, sur la musique sacrée et profane du début du XIX ème siècle intitulé « Les Heures ». Le concert se déroula avec l’accompagnement au piano forte de Marcia Hadjimarkos*.

Egalement en 2006, Sandrine et son mari Denis Honegger* adaptent et inaugurent un système de surtitrage bilingue français-allemand au festival en plein air d’Opéra d’Avenches. Depuis elle assure chaque année, après avoir traduit et crée le power-point, l’envoi des clichés depuis la fosse d’orchestre des opéras (onze à ce jour) programmés par le Festival.
Au théâtre Töpffer elle participe à des productions pour enfants où elle interprète la Fée Rossignol (2004), la première Dame et Papagena dans la Flûte Enchantée(2006).
Lors de concerts de Noël 2007, elle ajoute « L’Oratorio de Noël » de C. Saint Saëns comme soliste à son répertoire.

En 2008, création de « Bêtes de Scène », son cinquième spectacle, avec Laura Fontana*, alto, sur le thème des animaux avec un répertoire éclectique ralliant le baroque au jazz, accompagné au piano par Guy- François Leuenberger*. Ce spectacle tournera plus d’un an sur les scènes romandes.

De 2009 à 2011 elle collabore avec un organiste, Jean Pierre Hartmann* et ils créent deux programmes : «Les petites Perles Mozartiennes » et un programme de « Mariales » avec des œuvres de compositeurs du XIX ème. Concerts donnés dans le cadre des concerts du jeudi de Cossonay et du Festival de Veyrier du Lac à Annecy.

2012 à 2014 elle rejoint un corniste, Jean Wagner et son pianiste, Denis Frenzel*, pour un répertoire allemand du XIX ème et tourne en Suisse romande avec ce programme original.
De 2013 à 2015 elle fonde un quatuor vocal avec son pianiste et ami Anthony di Giantomasso. Ils interprètent des œuvres de Guastavinos, Fauré, Brahms, Schubert, Rossini et offrent en clôture un concert caritatif à Lausanne dans le cadre de la Fondation du Mercy Ships*, le bateau hôpital.

Ses prestations lors des mariages sont appréciées et vous pourrez entendre des extraits des morceaux proposés sur la page mariage.

Parallèlement à sa vie d’artiste lyrique, Sandrine enseigne le chant et le piano depuis 1994 et a créé une classe spécialement dédiée aux adultes. Elle assure également, de manière ponctuelle, le coaching des voix de sopranos dans des chorales ou ensemble vocaux.

Depuis 2013, Sandrine réalise un projet qui lui tenait à cœur depuis longtemps : Elle a suivi, de 2010 à 2012, une formation d’assistante dentaire auprès de son mari dentiste, afin de pouvoir travailler en couple dans des pays défavorisés et ainsi, depuis 2013, partent-ils ensemble en mission offrir un peu de leur temps, une à deux fois par an, dans différentes régions du monde : en Birmanie avec Thannaka, en Haïti avec Tovar mission ou en Afrique avec le Mercy Ships.